Skip to content

13/01/2022 News

Culture bas carbone, TotalEnergies s’engage et agit !

  • En 2019, une équipe Carbon Footprint Reduction (CFR) a été créée au sein de l’Exploration Production.  

  • CFR mobilise les expertises techniques du CSTJF pour accompagner la réduction des émissions de CO2 et de méthane dans les filiales.  

  • L’objectif est ambitieux : atteindre, ensemble avec la société, la neutralité carbone (zéro émission nette) dès 2050, de la production à l’utilisation des produits énergétiques vendus (Scopes 1,2,3 du GHG*).  

Pour limiter le réchauffement climatique, il faut réduire de façon drastique les émissions de gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone (CO2), mais aussi le méthane (CH4) 25 fois plus réchauffant sur un siècle que le CO2. C’est le challenge que relève l’entité Carbon Footprint Reduction depuis deux ans, main dans la main avec les métiers de la Compagnie : Exploitation, Recherche & Développement, Performance puits, Forage… Ses actions se focalisent sur les réductions des émissions Scope 1 et 2 qui sont définies par le GreenHouse Gas Protocol (GHG Protocol). 

 

Réduire les émissions des filiales, partout dans le monde 

« Notre feuille de route s’articule en cinq axes », explique Claire Dauba, responsable adjointe de l’entité CFR et basée au CSTJF de Pau. L’équipe CFR est aujourd’hui composée de 7 personnes, orchestrée par Emmanuel Pradié.  

AXE 1 : « Développer une culture bas carbone sur tous nos sites de production ».

Plusieurs initiatives de sensibilisation ont été menées depuis deux ans telles que la création et le lancement d’un serious game à destination des opérateurs des plateformes pétrolières pour qu’ils s’entraînent, avec une approche ludique, à réduire concrètement les émissions de GES. Nou avons également mis à disposition de formations pour les opérationnels et architectes pétroliers afin de faire évoluer les pratiques vers du bas carbone, notamment « Technical Training For Opérations » créées par des exploitants du CSTJF. En septembre 2020, nous avons procédé à la mise en ligne d’un intranet CFR qui regroupe une importante ressource sur les sujets bas carbone. Un webinar mensuel réunit, une fois par mois, quelque 200 collaborateurs du monde entier afin que les filiales partagent avec le plus grand nombre leurs succès en termes de réduction d’émissions. 

 AXE 2 : Réduire les émissions sur les sites existants.

« Nous avons compilé toutes les propositions des filiales dans un Plan à long terme des projets de réduction de CO2. Cela constitue un panorama à l’horizon 2030 qui nous a permis d’évaluer le potentiel de progression en volume, d’identifier les solutions techniques adaptées et d’en évaluer les coûts. Nous réalisons cet exercice chaque année. Cet axe 2 qui vise à réduire les émissions sur nos assets existants est clé pour nous. Pour garantir son succès, de nombreux projets de support technologique sont mis en œuvre, comme par exemple, un projet Feuille de Route Méthane qui développe spécifiquement des techniques et une stratégie pour réduire le méthane » poursuit Claire Dauba. Les sites de l’Exploration Production ont quatre sources principales d’émissions, le brûlage notamment pour assurer la sécurité du site, les émissions liées à la logistique, les gaz émis par les turbines et turbo-compresseurs pour générer de l’énergie et enfin les évents du procédé. 

Axe 3 : Travailler sur les nouveaux développements en bas carbone. C’est-à-dire s’inscrire dans une logique de projets vertueux – zéro brûlage, électrification des équipements, énergie renouvelable… – pour garantir une faible intensité carbone par baril produit.  

Axe 4 : Utiliser les nouvelles technologies issues de la R&D et de la digitalisation pour mieux répondre aux attentes environnementales et sociétales.  

Axe 5 : Embarquer les partenaires et l’ensemble des parties prenantes dans cette démarche de réduction des émissions. 

 

Le CSTJF, un acteur majeur de la chaîne bas carbone  

Objectifs ? A l’horizon 2025, la somme des émissions de gaz à effet de serre de TotalEnergies (actifs opérés) devrait passer en dessous du seuil de 40 millions de tonnes, contre 46 millions de tonnes émises en 2015. La Compagnie vise une réduction de 40 % de ses émissions nettes en 2030 et la neutralité carbone en 2050. Un beau challenge pour le CSTJF. Du fait des métiers présents sur le site et de son rôle de support technique aux filiales, il est à l’origine de solutions innovantes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre…Basée au CSTJF et en filiales, l’Exploitation est un acteur essentiel de la réduction des GES car ils sont aux manettes sur les sites pour mettre en œuvre les projets de réduction. 

 

La Recherche & Développement, une pépinière d’innovations 

Au même titre que l’Exploitation en lien avec les filiales, la Recherche & Développement constitue un levier essentiel de réduction des gaz à effet de serre. Son programme ZEREM (Zéro Carbon Emission Assets) fait partie des priorités de recherche. Il développe des technologies bas carbone pour les sites de production : valorisation et optimisation de l’énergie du sous-sol, énergie des océans, décarbonisation des turbines à gaz… La R&D travaille aussi sur une chaîne du gaz bas carbone dans le cadre du programme Sustainable Development. Le Pôle d’Études et de Recherche de Lacq, lui aussi apporte sa pierre à l’édifice bas carbone. Depuis 2018, la Plateforme Pilotes de Lacq accueille TADI (TotalEnergies Anomaly Detection Initiatives), une infrastructure d’essais unique au monde, de plus de 2 000 m2, dévolue à la sécurité (prévention des accidents majeurs) et à l’environnement (réduction des émissions). C’est aussi au PERL qu’ont été réalisés les tests du spectromètre AUSEA, embarqué sur un drone, destiné à tracer les émissions de gaz à effet de serre.  

 

Tous les métiers sont engagés 

La R&D n’est pas la seule entité impliquée dans la stratégie bas carbone de TotalEnergies.. Les Customer Lines bien présentes au CSTJF sont en charge d’aider les filiales à la réalisation de leurs études et projets. Les projets de réduction de GES en font partie et le groupe WAG ‘West Africa Group’ est très présent sur ce sujet. La Customer Line CO2 est elle-aussi active avec son équipe dédiée à la Capture et au Captage géologique du CO2. 

Le Forage, les Géosciences et Réservoir, la Performance Puits… apportent aussi leur contribution. « Aujourd’hui, on constate que toute la chaîne de production peut agir » analyse Claire Dauba. Le Forage et la Logistique avec un monitoring plus performant des bateaux, les Géosciences et Réservoir avec des nouveaux algorithmes permettant d’adapter la gestion des réservoirs pétroliers en fonction de leur demande énergétique… « Depuis deux ans, les avancées sont colossales mais il faut poursuivre les efforts car les ambitions en matière de réduction des émissions sont croissantes et le climat n’attend pas », conclut Claire Dauba.  

 

 

  • En savoir sur notre expertise au CSTJF TotalEnergies Pau : ICI 

  • Découvrez une entretien vidéo avec Emmanuel Pradié : ICI